Annoncer sa grossesse au travail

« Comment on va faire pour les congés? » C’est la première phrase qui est sortie de la bouche d’un de mes collègues lorsque j’ai annoncé la grossesse de mon troisième enfant en réunion d’équipe. Si, si, je vous assure! Autant vous dire que je l’ai regardé de travers et j’ai déploré le fait qu’il n’ait pas eu la délicatesse de me dire « Félicitations » en premier lieu.

Mais vous savez quoi? C’est exactement ce à quoi je m’attendais avant de l’annoncer à toute l’équipe. J’étais même un peu stressée et un sentiment de culpabilité montait en moi. Je savais déjà depuis quelques semaines que j’étais enceinte et lorsque l’on s’est réparti les vacances, j’ai fait mine de batailler pour avoir le mois d’août alors que je savais pertinemment que j’allais être en plein congé maternité à cette période (je crois que je mérite un oscar pour cette performance ahaha). Je savais surtout que cela allait mettre le bazar au niveau des prises de congés. Sauf que je ne pouvais rien dire! Eh oui, j’attendais les fameux trois mois avant de l’annoncer officiellement. Vous savez les 3 mois, avant de le crier au monde et de partager sa joie! Les médecins recommandent d’attendre ce délai car avant, le risque de fausses couches est élevé.

J’avais donc passé ce fameux cap et j’avais annoncé à mes proches cette merveilleuse nouvelle. D’ailleurs, je raconte cela dans un article précédent, je vous mets le lien ici.

Mais lorsque j’ai du l’annoncer au travail, ce fut une autre paire de manches! Stress, peur, sentiment d’abandonner le navire…

Pourquoi est-ce que ce sont des émotions négatives que l’on ressent à l’idée d’annoncer une si belle chose?

Eh bien, comme tout le monde, je n’ai pas échappé à ces sentiments étranges. Je me sentais assez fébrile à l’idée d’annoncer cela, comme une enfant qui doit se justifier d’avoir une vie privée. J’ai retardé jusqu’au dernier moment l’annonce. Mais de toute façon, je commençais à arriver en retard et à ne pas être dans mon assiette. Mon chef m’a convoqué pour faire le point car je ne l’avais pas habitué à être aussi dilettante. C’est lors de cette entrevue que je lui ai annoncé. Il était très heureux pour moi! Ouf!

Il m’a conseillé d’en parler à mes collègues lors de la prochaine réunion d’équipe. J’ai acquiescé mais c’est comme si je les avais un peu trahi. A l’époque, je travaillais dans une agence d’assurances et on comptait les uns sur les autres au travail.

Trop bizarre ce sentiment de trahir, d’abandonner, de déserter!

Le monde de l’entreprise peut parfois être si cruel et on a l’impression qu’en ne faisant aucune vague, on s’en sortira mieux. En vérité, c’est faux, même quand on ne fait rien, on peut se faire tacler. Bref, il faut vivre selon ses envies, je vous en parle ici.

Au fond, qu’est-ce que cela réveille en nous d’annoncer notre grossesse? Eh bien, ça réveille cette image de bonne femme à qui on ne peut pas faire confiance, et qui vous fait un enfant dans le dos! Ça confirme ce que disent les mauvaises langues: qu’il vaut mieux recruter un homme plutôt qu’une femme de 30 ans qui va vous faire une horde de bébés. Bref, je vais un peu loin, mais ça dénote de cette inégalité au sein du monde du travail, de cette injustice qui plane parce qu’on est femme, de l’idée que le fait de nous absenter va nous coûter cher malgré les nombreuses lois mises en place, de cette remarque malheureusement véridique : notre salaire ne sera jamais à la hauteur de celui d’un mec! Voilà ce que ça remue en nous, et c’est cela qui triture notre inconscient. Oui parce que c’est nous qui allons vomir 3 fois par jour les 3 premiers mois, ensuite nous qui allons accoucher, ensuite nous qui allons prendre un congé maternité et encore nous pour le congé parental. Et je ne sais pas si vous êtes comme moi mais je déteste coller aux stéréotypes et j’ai envie de prouver qu’on peut me faire confiance au niveau professionnel. Mais force est de constater que malgré ce cliché dans lequel, je ne voulais pas tomber, je suis une femme et je choisis d’avoir des enfants avec tout ce que cela implique.

Et puis il y a toutes ces situations où on ne se sent pas très bien de l’annoncer comme: arriver dans ce nouvel emploi génial et tomber enceinte au bout de 6 mois, le dire lors d’un entretien d’embauche, le révéler pendant une période d’essai, ou pire lorsque l’on est à deux doigts de décrocher la promotion du siècle! et pire encore quand on est en concurrence avec un jeune loup aux dents longues! C’est compliqué aussi lorsque l’on est le bras droit de son chef et qu’il compte beaucouuuuup (trop!) sur nous. Je pense aussi à toutes ces femmes en essai bébé, qui sont dans l’attente et qui s’investissent à fond dans leurs jobs mais qui une fois qu’elles annoncent leur grossesses tant espéré, font face à un regard assassin alors qu’on ne se rend pas compte de tout ce qu’elles ont traversé pour en arriver là.

Je pense enfin à celles que l’on écarte dès qu’elles annoncent la « terrible » nouvelle (chacun son point de vue), qu’on fait se sentir mal et je n’oublie pas celles qu’on harcèle pour les pousser à bout.

Bref, ce que tout cela nous montre, c’est qu’il n’y a PAS DE SENTIMENT au travail!!

Bon j’exagère un peu le trait, il y a des situations heureuses comme ce que j’ai vécu avec mon chef, où les gens sont sincèrement heureux pour vous et vous félicitent. Mais je réitère mon propos, on ne serait pas aussi stressées de faire cette annonce si c’était la norme.

Alors comment l’annoncer, me direz-vous?

Je vous conseille de programmer un point avec votre supérieur hiérarchique pour lui dire de vive voix et ensuite d’envoyer un courrier recommandé avec votre certificat médical et tous les documents nécessaires. Dites-le à votre chef en premier, conseil d’ami! car parfois en le disant à un collègue qui le dit à un autre collègue, qui fait promettre à un autre de ne rien dire lol, la rumeur peut aller vite!

Qu’est-ce que je vais dire est la deuxième question, n’est-ce pas? Je vous vois déjà venir et je vous imagine en train de raconter à votre boss l’histoire de la cigogne, des choux ou des fleurs lool mais sachez qu’il ou elle sait très bien comment c’est arrivé donc, lâchez le morceau: « J’attends un bébé! » ou « Je suis enceinte! » et c’est tout!

J’insiste! Pas besoin de se justifier davantage! Non il n’a pas à savoir que c’était un accident, ou que c’est arrivé lors de vos dernières vacances en Espagne ou encore que ça fait 10 ans que vous essayez…à moins que Duboss soit votre meilleur ami, je vous déconseille de rentrer dans les justifications. C’est mon avis!

ET au fait, pourquoi l’annoncer?

  • Déjà pour souffler et se libérer d’un poids! Oui ça fait du bien d’en parler et d’être transparente!
  • Ensuite, cela permettra à l’entreprise de s’organiser et de prévoir le remplacement.
  • Et puis parce que ça commence à se voir et que non, vous ne suivrez pas ce régime que votre super collègue vous conseille sournoisement 😉
  • Pour bénéficier de ses droits: certaines entreprises proposent des aménagements de poste tels que le fait de partir 1h plus tôt ou de travailler un jour de moins par semaine, pouvoir se rendre à ses rendez-vous médicaux obligatoires sur son temps de travail est également un droit octroyé lors de cette période.
  • Etre protégé contre le licenciement: le code du travail protège les futures mamans contre le licenciement dès lors que l’employeur en a connaissance et ceci jusqu’à 10 semaines après l’expiration de son congé maternité.

C’est donc important de faire cette démarche!

Aujourd’hui avec du recul, voici les conseils que j’aurais aimé avoir et que j’appliquerais si d’aventure, je retombais enceinte:

  • C’est ta vie privée! Tu as le droit d’en avoir une, de faire des bébés. Même si tu en as déjà trois, personne ne doit te juger si tu attends ton quatrième!
  • Restes factuelle! Garde autant que possible tes émotions pour ta vie privée!
  • Peu importe la réaction de ton boss: chaleureuse ou désagréable! Tu n’attends en aucun cas, sa validation pour ce qui est ton projet de vie.
  • Ton hiérarchique a bien eu une mère qui l’a mis au monde donc il serait très mal placé (et quiconque d’ailleurs) pour juger ton choix.
  • Protèges-toi des remarques blessantes de certains collègues qui ne pensent qu’à leur intérêt et leur confort personnel : le fameux coup des vacances m’a marqué lool
  • Tu n’es pas obligée de l’annoncer à un entretien d’embauche, même si on te pose la question.
  • Tu es maman mais tu n’es pas fichue professionnellement, je te renvoie vers mon article sur le sujet!
  • Pas la peine de stresser ou d’avoir peur! Bon OK, plus facile à dire, qu’à faire, je l’avoue!
  • Ne culpabilise pas, personne n’est irremplaçable et l’entreprise s’en sortira très bien quelques mois sans toi!
  • PROFITE de ta grossesse!!! Ça n’arrive pas si souvent que ça dans une vie (bon, c’est vrai ça dépend des gens lol) mais c’est le moment de se bichonner, de prendre soin de soi, de se reposer et de se mettre dans une petite bulle de bien-être. En somme, MÉNAGE-TOI!!!

Voilà pour l’annonce de la grossesse au travail! Ecrire cet article m’a tellement plu que j’avais envie d’être enceinte pour l’annoncer, maintenant que je sais que ça ne sert à rien de stresser loool mais bon je vais m’abstenir!!!

Et vous, les mamounettes? Comment avez-vous annoncé votre grossesse au travail? et si vous êtes enceinte et que vous êtes angoissées à l’idée de devoir l’annoncer, je vous envoie tout mon soutien et haut les coeurs! Allez quoi! C’est sûrement l’une des plus belles annonces de votre vie!

J’attends vos anecdotes en commentaires!

Affectueusement,

K.T

Si cet article vous a plu, abonnez-vous à mon blog pour recevoir les prochains articles. Suivez-moi également sur mes réseaux sociaux pour découvrir une autre facette de moi et surtout pour encore et toujours, partager!

Facebook https://www.facebook.com/Un-r%C3%AAve-de-maman-100331058423628/

Instagram https://www.instagram.com/unrevedemaman/

3 réflexions sur “Annoncer sa grossesse au travail

  1. Ping : Annoncer sa grossesse au travail - Les Blogueuses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s