Confinement: comment télétravailler avec des enfants à la maison?

Je reviens comme promis avec ce second article sur le confinement que nous vivons depuis trois jours déjà. Je télétravaille moi-même en ce moment mais j’ai la chance d’avoir mon conjoint qui est en arrêt de travail depuis le début de la semaine et clairement cela me sauve la vie.

J’ai vécu les deux situations: lundi, télétravail seule avec 3 enfants, et c’était comment dire…le chaos!! Heu… je dirais même que le mot chaos est trop faible! En fait, c’était quasi impossible.

Les enfants ne comprennent pas que vous soyez là à leur disposition MAIS sans vous occupez d’eux, c’est inconcevable pour eux! Alors ils vont vous appeler toute la journée : Maman!Maman! Maman! Maman! Maman! jusqu’à ce que vous leur hurliez: « Mais j’ai un prénom, bon sang! » 😉

J’abuse mais c’est TRÈS compliqué de travailler avec des enfants à côté mais si vous commencez à me connaître, vous savez que j’ai quelques pistes de solutions à vous proposer et surtout j’attends les vôtres en commentaires, c’est une question de survie et d’entraide entre parents solidaires.

Voici les solutions pour les télétravailleurs:

  • Travailler en mode décalé: si vous avez la possibilité de choisir vos horaires, organisez votre emploi du temps de telle sorte à commencer le plus tôt possible avant que toute la maisonnée ne se réveille. C’est ce que je fais depuis le début du confinement et c’est clairement efficace. Le matin est un moment très productif, ce n’est pas moi qui le dit, c’est Hal Elrod, l’auteur du Miracle morning et ses nombreux adeptes qui voient l’impact bénéfique de se lever tôt dans leurs vies.
  • Bloquer des heures de travail : L’idée est de prévenir vos enfants (et votre conjoint aussi ;)) que vous allez travailler pendant 2 h et que personne ne doit vous déranger pendant ce laps de temps. Cela vous permettra de carburer à fond et de vous concentrer réellement sur une tâche donnée sans être dérangé toutes les cinq minutes pour un oui ou pour non. Que vais-faire de mes enfants pendant ce temps, me direz-vous? Je vous réponds juste après (point suivant). Ainsi lorsque vous aurez travaillé de manière assidue, vous serez fière de vous et disponible pour vos enfants lors d’une pause avec eux.
  • Planifiez la journée de vos enfants : Les enfants aiment les journées rythmées, un peu comme à l’école où ils ont une variété d’activités. Faites de même, voici un exemple de journée type : 8h-9h petit déjeuner; 9h -11h: travaux scolaires; 11h-12h: vidéo sport pour enfants; 12h: déjeuner; 13h-14h30: travaux scolaires/lecture; 14h30-16h: activité manuelle; 16h: goûter, 17h-18h30 : film en VOD, DVD, dessin animé (quelque chose pour les calmer ;)) et voilà à 18h30 vous avez fini votre journée! et vous êtes fraîches et dispo pour toute la famille…bon peut-être pas fraîche mais dispo :). Vos enfants vont sûrement vous solliciter malgré le planning établi mais beaucoup moins que si rien n’est défini en amont. Présentez leur le programme en début de journée et vous verrez, ils seront contents de le suivre et de vous rappeler « Maman c’est l’heure du goûter » ou « Maman, c’est l’heure du film » en gros, tout ce qui les arrange, ces filous! 😉
  • Planifier vos réunions téléphoniques pendant les siestes des enfants ou lors des temps calmes: Profitez de la sieste du petit dernier pour programmer les conftel avec votre boss quand la maison est calme. Il en va de votre image! Bon j’ai un peu exagéré ce lundi, j’ai mis tout le monde à la sieste même ma fille de 10 ans lorsque ma N+1 m’a appelé (le confinement rend fou;).
  • Les rendre autonomes: C’est le moment idéal! Si vous repoussiez jusque là par faute de temps, c’est le moment de leur donner plus d’autonomie. Bien sûr, si votre petit a 2 ans, ne lui confiez pas la préparation des pates bolo pour le déj familial! lol! Mais, vos enfants peuvent vous aider sur pas mal de choses ( rangement, mettre la table, nettoyer la table, s’habiller seul, choisir leurs vêtements,etc.) Il n’y a pas trop de risques car de toute façon vous serez là pour voir tout ce qu’ils font et les aider si besoin.
  • Faire du mieux que vous pouvez: A l’impossible, nul n’est tenu, tout le monde sait que la période est vraiment spéciale et inédite et que travailler avec des enfants à côté est difficile mais tentez de répondre à vos mails, de faire ce qui est possible et si vos enfants vous sollicitent répondez à leurs demandes. N’oubliez pas que ce n’est pas facile pour eux non plus et ils n’ont pas forcément notre recul sur la situation
  • PLAN B : Si c’est vraiment trop difficile, expliquez votre situation à votre boss et voyez s’il est éventuellement possible de basculer sur l’arrêt de travail pour les parents d’enfants de moins de 16 ans. Vous trouverez toutes les infos sur le site ameli.fr.

Encore une fois, Bon courage à nous tous!

Affectueusement,

K.T

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s